RESPIRE

Le coup de buzz de la marque Respire

  • Des débuts prometteurs sur Ulule

La fondatrice de Respire cosmétique, Justine Hutteau, a 24 ans lorsqu’elle se lance dans l'entreprenariat avec Thomas Méheut. Justine obtient son diplôme en marketing à Montréal en 2018. Elle croque la vie à pleines dents et sa passion pour le sport prend beaucoup de place dans sa vie. Quand on lui détecte une tumeur bénigne à la poitrine, un constat s’impose à elle. Il lui faut prendre mieux soin de son corps, à tous les niveaux. Faire du sport et bien manger ne suffit pas, ce qu’on met sur sa peau est aussi important. Respire symbolise son envie de proposer des soins où le bien-être prime avant toute autre chose. Justine souhaite élaborer des produits de self-care “clean”, qui n’apportent que du positif au corps. Ses préoccupations, elle n’hésite pas les exposer en toute transparence. Lors du lancement de la campagne Ulule pour Respire, Justine crée une vidéo qui fait le buzz. La campagne permet de pré-vendre des milliers de déodorants, le tout premier produit de beauté Respire. En mai 2019, la marque est lancée officiellement. Le projet est alors largement relayé sur les réseaux sociaux. Une communauté entoure Respire depuis ses débuts, et c’est en elle que la marque puise sa force d'attraction et d’innovation.

 

  • Des produits qui séduisent les consommateurs éco-responsables

Dans la gamme Respire, vous trouverez le déo, mais aussi des shampoings solides, des savons, des dentifrices, des protections solaires etc. Depuis 2018, la gamme s’est bien étoffée, avec une vingtaine de produits lancés.
La vidéo postée par la fondatrice de Respire sur sa campagne Ulule devient vite virale. Son discours fait des millions de vues, le nombre d’abonnés du compte LinkedIn explose. Le choix de la transparence est un pari gagnant pour Respire, qui lance son premier déo seulement six mois après sa campagne de financement participatif. Le charisme naturel de Justice Hutteau n’est pas le seul facteur à cet engouement. En toute authenticité, elle propose de créer une gamme de cosmétiques en collaboration avec ses clients. Elle souhaite ainsi répondre de façon concrète aux attentes du public, ainsi qu’à ses préoccupations.

En réussissant à être rentable dès sa première année, la start-up Respire se déploie déjà sur tout le territoire français. Elle est vendue dans plus de 2500 points de vente, et elle réussit à conquérir le cœur de grandes enseignes, telles Monoprix ou Sephora. Jusqu’à être proposée dans les pharmacies locales. Respire, forte de la demande et de la positivité de sa communauté, voit les choses en grand. La marque se déploie déjà en Allemagne et en Italie, avec pour ambition de s’installer parmi les leaders du marché cosmétique européen.

Les clés du succès de Respire

  • Le Club Respire

La marque Respire se différencie et se développe grâce à sa communauté. Le concept consiste à développer les produits avec l’aide de 200 testeurs. Une étude sérieuse et complète permet à ces derniers de faire des retours constructifs sur les produits, ou de véhiculer des demandes particulières. Aucune formule n’est figée dans la cosmétique Respire. La marque tient à changer ses compositions en fonction des retours de sa “Ruche” de bêta-testeurs. L’amélioration est ainsi continuelle, basée sur le modèle du “test and learn”. Grâce à sa notoriété, la marque crée également le Club Respire, qui réunit de grands athlètes compétiteurs. On trouve parmi eux les frères Mawem, célèbres grimpeurs professionnels. Cette communauté, si chère au cœur de Respire, s’agrandit aussi vite que se développe l’entreprise. Il s’agit sans aucun doute de la caractéristique la plus fondamentale de la start-up française.


  • Zéro concession

Les valeurs fondatrices de Respire sont aussi celles de sa communauté. En effet, la marque élabore ses formules en respectant les demandes de sa communauté. Ses produits zéro-déchet sont tous fabriqués en France (Bretagne, Normandie, sud de la France). Autre composante essentielle de Respire, son caractère naturel et biologique. Les formules doivent être, sans concession aucune, à minima 94% naturelles. Les ingrédients controversés sont évidemment exclus des compositions. Respire se donne pour contrainte de ne proposer que des produits qui sont notés comme “Excellents” par l’application Yuka. Il faut donc pouvoir scanner les ingrédients sans avoir peur de découvrir d’aspect négatif.
La gamme est référencée par le label Cosmos Organic, qui garantit des produits d’origine biologique. Seuls les produits de beauté Respire contenant le tensioactif doux moussant, utilisé à la place de sulfates, ne peuvent être certifiés. Un choix fait en toute cohérence avec la volonté de bannir les ingrédients irritants des laboratoires de la société.
La marque est également certifiée par la Vegan Society : aucune matière d’origine animale n’est utilisée, aucun test n’est réalisé sur les animaux. Respire est donc bel et bien Cruelty-Free. Un autre critère très important pour Justine, la fondatrice, et sa communauté de testeurs. Seul un test dermatologique est effectué, afin de garantir la sécurité des produits.

Enfin, Respire s’engage à n’utiliser que des emballages recyclables. Par exemple, certains flacons sont réalisés à partir de plastique recyclé, des éco-recharges sont désormais proposées. La marque travaille actuellement à une solution pour réutiliser les déchets de ses propres fabricants.