CLUB-MATE

Club Mate, la boisson sans alcool qui fait parler d’elle

  • Des milieux undergrounds à la page wiki

La réputation du Club-Mate n’est plus à faire, et pour cause. On trouve désormais une page entière dédiée à la marque sur Wikipedia. La fameuse encyclopédie en ligne ne pourrait en effet pas passer à côté de sa popularité, avec son offre de boisson très différentielle. Présente dans une trentaine de pays en Europe, mais aussi ailleurs dans le monde (Afrique, Australie, Canada), la boisson est revendiquée par différents groupes sociaux. Certains hackerspaces (groupes de hackers) aux Etats-Unis et en Europe en seraient particulièrement amateurs.
Pourtant, ses origines sont on ne peut plus humbles. C’est dans une petite brasserie familiale allemande, que voient le jour les premières boissons sans alcool. C’est au cœur de la forêt bavaroise que les premières bouteilles sont produites. Puis dans les années 90, des hackers font de la boisson leur carburant énergisant, et elle fait son entrée dans les milieux undergrounds européens. Le bouche-à-oreilles est sa force majeure, puisqu’il n’y a pas besoin d’investir pour faire parler de la fameuse boisson au mate. La marque est notamment appréciée des grands fêtards, des informaticiens et autres adeptes du monde de la nuit, qui recherchent une boisson énergisante mais aussi naturelle.

  • Une entreprise à taille humaine

Avec la hausse de sa popularité, Club-Mate commence à produire à plus grande échelle. Depuis 1994, la mise en bouteille s’effectue dans la brasserie Loscher, toujours en Bavière. Maintenir une organisation à taille humaine est d’une importance majeure pour l’entreprise familiale. En effet, la brasserie est une affaire de famille chez les Loscher. Lorsqu’ils rachètent la marque à Geola Beverages, ils décident de maintenir une qualité de production artisanale.
Plus tard, l’année 2011 menace grandement l’affaire. L’entreprise doit faire face au retour de la bouteille consignée. Les consommateurs eux-mêmes aident la brasserie familiale à sensibiliser le public, afin que les bouteilles puissent revenir rapidement sur place, afin de poursuivre la production. Pas moins de 600 personnes se mobilisent pour relancer la production, et depuis lors le soda au mate vit de très beaux jours. L’export commence au niveau mondial : Iran, Chine, Etats-Unis, France…
Connue en 1924 sous le nom de Sekt-Brontë, la boisson devient celle que l’on connaît dans les années 90, à son heure de gloire. Elle est aujourd’hui encore une grande favorite des soirées électro et underground, notamment à Berlin.

Ce qu’il faut savoir pour se faire un avis sur Club Mate

  • La composition du Club-Mate : soda ou boisson santé ?

Concrètement, de quoi est composée la boisson Club Mate ? De caféine, pour sûr, puisque c’est son effet énergisant qui est le plus apprécié dans les milieux undergrounds. Mais encore ? On peut distinguer clairement le club mate d’une autre boisson énergisante, par sa composition très peu sucrée et peu calorique. Pour parler chiffres, on trouve 50g de sucre par kilo de boisson, et 20 calories pour 100ml de boisson. Concernant la caféine, on atteint les 20mg par 100ml (plus qu’un expresso, donc).
L’extrait de maté constitue évidemment la base de la recette de la boisson. C’est de lui que l’on tire toute sa caféine : il s’agit donc d’une source 100% naturelle de caféine. Du reste, tous les ingrédients sont garantis sans gluten, sans lactose et végétaliens. La naturalité est une caractéristique très spécifique à la boisson gazeuse, qui se distingue par là-même de bien des boissons énergisantes bourrées de colorants et d’arômes artificiels, mais aussi de sucre.
Plusieurs versions du Club Mate existent, oscillant vers le cola ou vers l’ice tea (tel l’IceT kraftstoff, très fort en caféine). A la saison hivernale, on peut même trouver une déclinaison réconfortante à l’anis, à la cannelle et au cardamome.

 

  • Une démarche éco-responsable qui séduit

Si quelques déclinaisons du club mate sont plus sucrées que d’autres (comme la version cola), Club Mate maintient une base fixe à ses recettes : le yerba maté. Celui-ci est issu d’une coopérative brésilienne, dont la certification est d’ores et déjà demandée par l’entreprise (fair trade). La famille Loscher affiche une volonté claire de relocaliser la production de maté en Europe, processus qui s’avère cependant compliqué à l’heure actuelle.
D’autres combats sont menés par l’entreprise pour limiter son impact environnemental. Depuis toujours une militante, elle prône le retour de la consigne, notamment en France. Récupérer une seule bouteille vide, pour la laver et la réutiliser, permet d’éviter la fabrication d’une cinquantaine de bouteilles. En France, la consigne ne peut être mise en place qu’auprès des professionnels. Depuis 2015, plusieurs campagnes de sensibilisation ont vu le jour à l’initiative de l’entreprise allemande. Le #ellesappellerevient fait partie de leurs actions les plus populaires, afin d’inviter à multiplier les points de collecte de la consigne en France.
Enfin, depuis une vingtaine d’années, la brasserie fonctionne à l’aide d’énergies renouvelables. L’impact carbone est ainsi réduit au minimum. Toujours à la recherche de solutions écologiques, les Loscher choisissent une colle végétale pour leurs bouteilles. Enfin, c’est de la source naturelle située sous la brasserie, qu’est tirée l’eau contenu dans votre soda au maté préféré !

Où acheter un Club Mate et comment l’utiliser ?

  • Les différents points de vente en France

Si vous vous demandez où acheter Club Mate en France, vous êtes au bon endroit : Official Vegan Shop propose la boisson allemande à l’achat en ligne ! Toutefois, vous ne serez pas surpris d’en trouver également dans les hackerspaces parisiens (La Paillasse dans le IIe), en festival, en grande surface (Carrefour, Auchan, Monoprix)... Que vous viviez sur Lyon, sur Paris ou Lille, ou n’importe où ailleurs en France, il est difficile de ne pas tomber sur Club Mate au détour d’un rayon apéro ou rafraîchissements. Commandez-en en ligne sur Official Vegan Shop, pour recevoir votre boisson en un temps record (24-48h) !

 

  • Les cocktails incontournables

Si les boissons sont non alcoolisées, on apprécie particulièrement le Club Mate en tant que soft, avec de l’alcool. Les cocktails les plus appréciés se font notamment avec de la vodka ou du Jäger, avec du rhum, du whisky… A Berlin, on est particulièrement fan du “Alf Alf”, qui consiste à mélanger de la bière avec la boisson au mate.
Même s’il est délicieux dégusté en tant que soft, vous pouvez réaliser de nombreux cocktails au club mate. A condition d’en consommer avec modération, sans oublier que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Il suffit pour cela de diluer la boisson avec des glaçons au shaker, avec les jus de votre choix (jus de citron, jus de pamplemousse, jus de gingembre…).